Skip to main content
MPR Nantes HOPPEN Eiffage Siemens

Accessibilité au MPR de Nantes un projet porté par Eiffage Energie Système, Siemens et HOPPEN

Un grand merci au magazine Être Handicap Information pour leur article sur les technologies utilisées au sein du pôle de Médecine Physique et de Réadaptation (MPR) du CHU de Nantes. Un projet qui a pour but l’accessibilité pour tous et l’indépendance des patients porté par Eiffage Energie Systèmes, Siemens et HOPPEN.

Chronique d’un pôle de rééducation pionnier : Un hôpital connecté

Par Armandine Penna

Le nouveau pôle de Médecine physique et de réadaptation (MPR) du CHU de Nantes a mis des technologies très avancées au service de l’accessibilité universelle. Une dépendance au numérique pour une plus grande indépendance des patients.

L’accessibilité universelle est un concept aussi vaste que les possibilités qu’elle ouvre. Forte de cette conviction, Brigitte Perrouin-Verbe, cheffe du pôle de Médecine physique et de réadaptation du Centre hospitalier universitaire de Nantes, l’a posée en fondation de la nouvelle structure, que ce soit en ce qui concerne l’architecture ou l’environnement immédiat des patients.
Elle résume ainsi ce grand principe : « l’accès à tout, pour tous. » De larges couloirs, de vastes sanitaires aux lavabos bas et de grands ascenseurs permettent des déplacements fluides aux personnes en fauteuil roulant. Les patients qui ne peuvent pas appuyer sur les boutons de ces élévateurs peuvent les commander à partir d’une application téléchargeable sur leur smartphone.

Les chambres d’hospitalisation sont entièrement connectées. Les patients peuvent tout piloter à partir d’un terminal multimédia situé près de leur lit : ouvrir ou fermer les volets, régler l’éclairage, changer les chaînes de télévision, etc. Enfin, un système numérique d’hypervision (centralisation des outils connectés des chambres, ndlr) permet une surveillance globale sur un écran de contrôle. Y clignotent les appels infirmiers en interne et peut même y apparaître une alerte géolocalisée que donnerait avec son portable un patient sorti seul en dehors de l’enceinte.

Application innovante

« Il y a 20 ans, nous n’aurions pas imaginé utiliser les téléphones personnels comme interface de commande, mais aujourd’hui nous aurions été dépassés si nous ne l’avions pas fait », fait remarquer Thierry Pelcé, ingénieur à la direction des services numériques du CHU de Nantes, chargé de développer les applications supports utiles aux différents services hospitaliers.

« Nous n’avons rien inventé mais compilé et fait évoluer des procédés », précise l’ingénieur passionné. Pour le nouveau MPR, son équipe a travaillé sur les besoins des utilisateurs d’un côté et les solutions existantes de l’autre, pour établir le cahier des charges d’une application innovante mise en œuvre par un groupement de sociétés (Eiffage Énergie Systèmes, Siemens et HOPPEN), à la suite d’un appel d’offres. […]

Lire l’article en intégralité