Skip to main content
Actus

Agence de l’Innovation en Santé – Impulsion et pilotage stratégique de l’innovation en santé

By 24 novembre 2022novembre 30th, 2022No Comments

Un an après le lancement du plan Innovation Santé 2030 par le Président de la République, l’Agence de l’Innovation en Santé, septième mesure du plan, vient d’être créée le 31 octobre 2022 avec à sa tête Lise Alter.

Rattachée au Secrétariat Général pour l’Investissement, l’AIS a pour mission de piloter, en lien avec les ministères et opérateurs concernés (Ministère de la Santé et de la Prévention, Ministère de l’Enseignement Supérieur et de la Recherche et Ministère délégué chargé de l’Industrie) la mise en œuvre du volet santé du plan France 2030.

Innovation en Santé

Les missions de l’Agence de l’Innovation en Santé

L’AIS répond à la septième mesure du plan Innovation Santé 2030 présenté le 29 juin puis le 12 octobre 2021 par le Président de la République : créer une structure d’impulsion et de pilotage stratégique de l’innovation en santé.

L’enjeu de l’AIS sera de pallier la fragmentation de la politique d’innovation en santé de la France, éclatée entre une multitude d’acteurs (Ministère de la Santé, Ministère de la Recherche, Agence du numérique en santé, direction interministérielle du numérique en santé, etc.) afin de fédérer l’écosystème d’innovation en santé et de partager la vision stratégique de l’Etat en la matière.

Pour cela, l’AIS s’est vu confier plusieurs missions.

Définir, mettre en œuvre et évaluer la stratégie nationale d’innovation en santé

Cette stratégie, élaborée en concertation avec les acteurs de l’écosystème (chercheurs, professionnels de santé et associations de patients) devra inclure des mesures de réactivité à court-terme pour transformer le système de santé, une vision stratégique à horizon 2030 en cohérence avec les défis de recherche sur lesquels la France veut investir (biomédicaments notamment) ainsi que des dispositifs d’anticipation des futures crises sanitaires.

Pour cela, l’AIS organisera des échanges d’information plus structurés entre l’ensemble des acteurs et mobilisera des leviers financiers et extra financiers via les opérateurs ainsi que par le développement de capacités de veille stratégique et prospective. En effet, l’AIS assurera également l’animation de travaux sur la prospective en santé, de façon à mieux caractériser les besoins à venir du système de santé et à anticiper l’impact des innovations sur le système de prévention et de soin.

L’AIS devrait présenter en janvier 2023 des propositions de financements des défis et des programmes spécifiques de France 2030 qui viendront compléter les 3 stratégies d’accélération (biotechnologies, recherche et numérique). Garante de la mise en œuvre du plan, l’AIS devra également mettre en place une méthodologie de suivi et d’évaluation des mesures du plan Innovation Santé 2030, via des indicateurs de suivi de la compétitivité et de l’attractivité de la France sur ces différentes dimensions. L’AIS rendra compte au Gouvernement de la bonne exécution de l’ensemble des mesures et le cas échéant, devra proposer des adaptations du plan.

Assurer la transformation culturelle de l’innovation en santé au sein de l’écosystème français

Les porteurs d’innovation subissent des parcours administratifs complexes parfois long et se heurtent souvent à des interlocuteurs peu enclins au risque voire méfiant des innovations les poussant trop souvent à privilégier d’autres pays pour se développer.

C’est là le cœur de la mission de l’AIS : simplifier et clarifier les processus existants pour accélérer l’innovation en santé, en identifiant les cas d’usages prioritaires avec l’écosystème et développer une pédagogie du risque afin de créer un environnement porteur d’innovation. L’objectif est que cette simplification soit basée sur les besoins des porteurs de projets. L’AIS procèdera donc à une étude de processus actuels, les comparera avec les processus d’autres pays et se concertera avec les porteurs d’innovation afin de mettre au point des processus optimisés.

Afin d’instaurer la cohérence et la confiance de tous les acteurs, l’AIS sera l’interlocuteur privilégié des porteurs de projets et aura pour mission de coordonner l’ensemble de l’écosystème afin de créer des synergies d’accélération de développement. Enfin, l’AIS aura pour mission d’assurer la coordination entre les acteurs publics d’une part et entre les acteurs privés d’autre part.

Accompagner et orienter les porteurs d’innovation

L’AIS a pour mission d’orienter et d’accompagner les porteurs d’innovation afin de leur permettre une accélération des process à chaque étape du développement et selon le niveau de maturité du projet. En plus de l’accompagnement, l’AIS sera chargé d’identifier les projets prioritaires. Un programme de travail sera arrêté chaque année pour déterminer les thèmes et les enjeux de suivi des plans d’actions définis au cours des années précédentes. Parmi les travaux prioritaires figurent notamment la simplification, l’accélération des inclusions, la digitalisation et les innovations méthodologiques en matière d’essais cliniques, l’animation de l’écosystème des startups en région et la création de filières, les enjeux pour la France de la création de l’HERA, les questions de chaîne logistique du médicament et des dispositifs médicaux (DM), dans une perspective de résilience aux crises, ou encore la contribution de l’innovation à une politique de prévention ambitieuse.

Composition de l’Agence de l’Innovation en Santé

Pour piloter ces chantiers, la Dr Lise Alter, jusqu’ici directrice de l’évaluation et de l’accès à l’innovation de la Haute Autorité de santé (HAS) a été nommée directrice générale de l’AIS par la Ministre de la Recherche et de l’Enseignement supérieur, Sylvie Retailleau, par le Ministre de la Santé et de la Prévention, François Braun et par le Ministre délégué l’Industrie Roland Lescure le 31 octobre 2022.

Grâce à son expérience de terrain de plus de 15 ans au sein des administrations publiques de santé (HAS, DGOS, CNAM) et des laboratoires privés, Lise Alter dispose d’une expertise et d’une vision globale du système de santé et de ses enjeux. Avant d’être nommée à la tête de l’AIS, elle a dirigé pendant deux ans l’évaluation médicale, économique et de santé publique de la Haute Autorité de Santé après avoir été responsable de l’innovation, de la recherche clinique, des produits de santé, de la qualité et de la pertinence des soins ainsi que de la télémédecine au sein de la Direction générale de l’offre de soins du Ministère de la Santé. Docteur en santé publique, elle a débuté sa carrière en tant que conseillère auprès de la Direction Générale de la Santé puis de la CNAM respectivement sur les politiques publiques de transfusion et de transplantation et de gestion des risques. Elle a ensuite rejoint le laboratoire américain basé à Paris, Eli Lilly & Company, en tant qu’Analyste prix, remboursement et accès au marché des nouveaux produits avant de prendre la direction de la division oncologie du laboratoire. Lise Alter est également diplômée de l’Université de Médecine Paris-Sud et est titulaire d’un master de santé publique ainsi que d’un Master of Sciences de l’économie de la santé.

L’AIS complètera ses équipes d’ici la fin de l’année 2022 qui seront composés de chercheurs, de professionnels de santé, des industries et des associations de patients.

Partager cet article

Découvrez nos autres articles

Filter

Agence de l’Innovation en Santé – Impulsion et pilotage stratégique de l’innovation en santé

24 novembre 2022
Un an après le lancement du plan Innovation Santé 2030 par le Président de la…

Lancement du catalogue de services de Mon espace santé : MyGHT Limousin, la première application d’un établissement de santé référencée

16 novembre 2022
COMMUNIQUÉ DE PRESSE Mon espace santé, carnet de santé numérique lancé au début de l’année…

HOPPEN vous résume les premiers résultats de l’analyse des questionnaires E-satis

15 novembre 2022
HOPPEN vous résume les premiers résultats de l'analyse des questionnaires E-satis Découvrez les premiers résultats…
Aller au contenu principal