Skip to main content
search

L’Institut Francais pour l’Experience Patient publiait ce mois-ci un rapport : « Expérience patient et qualité de vie et conditions de travail : quelles synergies possibles ? ». Dans un écosystème basé sur l’engagement humain au service des autres, le rapport établit des liens directs entre ce qui se passe au sein des équipes soignantes et avec les patients, pour conclure à l’influence directe de la QVT soignants sur l’expérience des patients. Engagés sur le sujet depuis plus de 10 ans, HOPPEN vous propose d’explorer plus avant le sujet dans notre article.

qvt-soignant

Qu’est-ce que la QVCT ?

« Les conditions dans lesquelles les salariés exercent leur travail et leur capacité à s’exprimer et à agir sur le contenu de celui-ci déterminent la perception de la qualité de vie au travail qui en résulte ».

Accord National interprofessionnel (ANI) de juin 2013.

 

 

« Un soignant qui se sent bien, c’est un soignant qui soigne bien », comme le soulignait déjà François Braun lors du séminaire sur la refonte du métier infirmier cette année. C’est également la conclusion de l’étude menée par l’Ifep qui évoque à ce sujet un principe de miroir dans la « symétrie des attentions ». La QVCT des soignants, fondamentale pour assurer un bon suivi des patients suivant une « expérience partagée » des soignants et des patients.

L’Ifep propose donc d’aborder 4 problématiques, avec des pistes pratiques d’amélioration au bénéfice des soignants, et donc des patients :

1. Favoriser l’autonomie du soignant et accueillir son ressenti

Développer le pouvoir d’agir du soignant (autonomie, responsabilisation, travail d’équipe) a un impact positif sur sa perception du sens de son action, sur son efficacité et sur la qualité de son relationnel avec le patient. En lui redonnant la main et l’initiative sur des volets relatifs à son champ d’action au côté des patients, on doit lui re-conférer la responsabilité, la capacité de décision et créer l’espace pour redonner sens à sa mission.

2. Améliorer la fluidité et l’organisation du parcours patient pour libérer du temps des soignants et réduire leur charge mentale

La transformation organisationnelle centrée sur les patients et les soignants apporte une amélioration de la QVCT soignants, permettant à ceux-ci d’être plus à même d’être disponible et dans une posture relationnelle bénéfique à leur relation dans cet espace de vie partagé, améliorant le bien-être des équipes comme celle des patients et résidents.

3. Créer un cadre managérial et un environnement institutionnel propice à un climat de travail bénéfique au service des professionnels et indirectement des patients.

L’attention portée à la relation patient permet de renforcer une culture de dialogue et du bien vivre ensemble, dont les impacts positifs sont ressentis par les patients. En cultivant une culture de l’échange et de concertation entre professionnels de santé, la démarche doit également ouvrir plus de dialogue entre les patients et leur équipe de soin.

4. Favoriser la reconnaissance de l’ensemble du personnel de l’établissement en tant qu’acteurs de la chaîne du soin et de l’expérience du patient.

En présentant régulièrement les retours d’expérience des patienta aux soignants, il s’agit de changer la perception de ce processus, en basculant d’un format perçu comme l’expression d’un jugement à un dialogue établi dans un processus commun d’amélioration.
Une recommandation d’autant plus constructive selon l’Ifep que l’expression de la satisfaction patient a des impacts positifs directs sur le moral des soignants et leur bien-être au travail – et donc leur engagement auprès des patients, suivant un cercle vertueux.

Historiquement engagé aux côtés des patients, HOPPEN s’est rapidement penché également sur les besoins spécifiques aux soignants et autres équipes complémentaires, constatant l’impact direct de la QVT soignants sur la qualité des soins et l’expérience patient dans les établissements de santé.

 

Travaillant sur l’ensemble du parcours patient avant-pendant-et après l’hospitalisation, nous faisons en sorte de réduire les points de douleurs autour du soin. Convaincus que la digitalisation du système de santé peut contribuer à des impacts positifs sur l’ensemble du système de santé, nous concevons des solutions technologiques, que nous complétons par un accompagnement humain sur l’ensemble du parcours.

L’humain au cœur de nos valeurs, pour un digital au service du bien-être des usagers

Nous travaillons conjointement avec les patients et les soignants pour les outiller, mais aussi et surtout les accompagner dans ces nouveaux outils et usages du numérique en santé.

 

Côté patients

En autonomisant les patients, nous leur permettons de reprendre la main sur de nombreux volets du parcours (préadmission, commande des repas, connexion avec les proches…). Cela leur permet de se sentir plus en charge de leur parcours, mieux informés et plus à même d’améliorer leur confort avant, pendant et après leur passage dans les établissements de santé.

 

Mais si la multiplication des outils numériques se veut positive pour l’expérience patient, elle peut de fait avoir des effets inverses si elle n’est pas bien accompagnée.
Aujourd’hui, 60 à 80% des projets de digitalisation des hôpitaux échoue si elle n’est pas bien accompagnée au niveau humain. En effet, les sujets d’accès aux outils, de fracture numérique, de fatigue face à la complexité de l’éventail d’applications à utiliser peuvent contrecarrer les efforts faits pour améliorer le parcours patient.

 

C’est pour éviter cet écueil et s’assurer de l’efficacité de ces projets qu’HOPPEN accompagne la transition et l’évolution des outils proposés. Grâce aux 450 collaborateurs présents au quotidien sur site et à l’ensemble de l’équipe dédiée à la patientèle, nous nous assurons des impacts positifs des nouveaux moyens mis en œuvre au sein des établissements. En prenant le temps d’accompagner les patients dans l’utilisation des services mis à leur disposition, nous leur permettons de devenir autonomes sur leur parcours, en simplifiant et en agrégeant les informations à leur disposition grâce à notre portail patient dédié et en leur rendant accessible par un accompagnement humain au service d’une meilleure expérience tout au long de leur parcours de santé.

« 89 % des équipes hospitalières considèrent que leur travail génère du stress. »

Côté soignants

En moyenne, seulement 30% du temps du personnel infirmier est consacré au soin dans leur quotidien !

 

Et 89% des équipes hospitalières considèrent que leur travail génère du stress, généré par le manque de moyens humains et matériels, la surcharge de travail et les micro-interruptions constantes, les tensions professionnelles engendrées par ce climat et l’instabilité de plannings impossibles à tenir. Sur la base de ces constats, l’ensemble de la profession souffre d’un sentiment de perte de sens au travail et de dévalorisation liée au manque de temps et de moyens disponibles pour prendre soin des patients comme ils le souhaiteraient. Une tribune du personnel soignant paru cette année souligne d’ailleurs leur envie de sortir de ce mal-être, qui dessert aussi bien les soignants que les patients.

Pour contribuer à apporter des réponses concrètes à ces problématiques, les équipes HOPPEN ont développé des applications métier. Elles participent à l’amélioration de la QVCT soignants, en fluidifiant l’échange d’informations de santé nécessaire au bon suivi des patients, en réduisant la charge de travail non liée au soin (signalement des incidents techniques, partage de dossier patients, mise à disposition des informations médicales et humaines et partage entre ville et hôpital…). De même, les outils disponibles pour les patients permettent de réduire le nombre de micro-interruptions qui ralentissent les soignants dans leurs tâches.

Et comme nous le faisons avec les patients, nous accompagnons les soignants dans leur prise en main des outils et dans le changement de mentalités nécessaire lié aux nouveaux usages du digital au sein des établissements.

 

Ce temps gagné peut alors être réalloué au Care, pour une meilleure prise en charge de plus de patients.

 

En contribuant à outiller patients et soignants sur les tâches administratives et non liées au soin, nous leur permettons de se recentrer sur le cœur de leur relation, en redonnant du sens aux échanges suivant notre raison d’être de « prendre soin de chacun, au-delà du soin ».

 

Par la transformation organisationnelle et culturelle des établissements de santé, HOPPEN s’engage donc à participer à l’amélioration de la qualité des soins et de l’ensemble de l’expérience patient, de la qualité de vie au travail des équipes de soin, pour des impacts positifs sur l’ensemble du système de santé.

En contribuant à outiller patients et soignants sur les tâches administratives et non liées au soin, nous leur permettons de se recentrer sur le cœur de leur relation, en redonnant du sens aux échanges suivant notre raison d’être de « prendre soin de chacun, au-delà du soin. ».
Par la transformation organisationnelle et culturelle des établissements de santé, HOPPEN s’engage donc à participer à l’amélioration de la qualité des soins et de l’ensemble de l’expérience patient, de la qualité de vie au travail des équipes de soin, pour des impacts positifs sur l’ensemble du système de santé.

Aller au contenu principal